mercredi 17 septembre 2014

Outlander #1: Le chardon et le tartan

Auteur: Diana Gabaldon

Editions: J'ai lu

Pages: 857



Résumé

1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison: en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille.
Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois?



Avis

Il s'agit d'une lecture particulière qui m'a laissé un drôle de sentiment... J'ai du mal à savoir si j'ai aimé ou pas! 

Alors pour commencer, l'écriture de l'auteure est simple, agréable à lire. Il y a quelques longueurs mais ça passe et les dialogues sont directs, avec des touches d'humour ce qui est un point positif.
L'intrigue est bien menée. Je ne suis pas spécialiste de l'Ecosse du XVIIIème siècle mais le tout se tient et est crédible: la famille, les relations, les jeux de pouvoirs, la religion, ...
Les personnages sont riches et variés. Claire est une femme forte, qui sait ce qu'elle veut et qui ne se laisse pas faire. Elle est intelligente, drôle et généreuse. 
Jamie est un héro malgré lui. Il est jeune mais a déjà vécu son lot de malheur et de douleur. Il se comporte parfois comme un rustre (d'ailleurs je trouve ces scènes absurdes, elles ne collent pas du tout au personnage! Elles m'ont laissé perplexe, à me demander s'il n'était pas schizo le pauvre garçon) mais il a un sens de l'honneur important, il est romantique et protecteur. 
La romance s'installe progressivement et on suit l'évolution des sentiments entre nos deux personnages MAIS je n'ai pas été transportée. Déjà, bien que l'histoire soit racontée par Claire, je n'arrive pas à "ressentir" les événements et encore moins les émotions. J'ai trouvé Jamie plus émouvant, plus touchant dans ses déclarations. Autant lui nous dévoile ses sentiments, autant Claire... Bref je n'ai pas été émue. 
Puis bon, il faut quand même le dire, Jamie se comporte parfois comme un co***rd ("je te frappe, puis tu m'appeleras maître et surtout femme je te prend quand je veux") et je ne sais pas pour vous mais moi ça ne m'envoie pas du rêve! Je suis d'ailleurs étonnée que leur romance soit l'objet de tant de fantasmes...

Jusqu'à la sixième partie, j'ai apprécié ma lecture bien qu'il n'y ai pas eu de coup de cœur mais après...
J'ai lu plusieurs avis sur ce livre et je suis étonnée du fait que très peu en parle parce que moi, ça m'a traumatisée! Toute la partie sur la prison de Wenworth et l'après... c'est horrible! Tant de perversité, de torture (physique et psychologique), de détails écœurants, ... Tout ça m'a laissé un goût très amer et a gâché ma lecture. Je ne peux plus penser au livre sans que ces scènes s'affichent en rouge et clignotent dans ma tête! Je ne vois plus le héro mais la victime et je ne comprends absolument pas comment on peut imaginer ça et surtout décider de le faire subir à ses héros... Je trouve ça hyper malsain et tordu. Et encore une fois... WTF???? Comment Jamie peut avouer un plaisir alors que le passif qu'il a avec cette ordure est long comme mon bras? Entre le fouet, l'agression de sa sœur, le presque viol de sa femme, la mort de son père et j'en passe! Rah rien que de l'écrire et ça m'énerve! 
Bref vous l'aurez compris j'ai détesté la fin du livre. 

Je ne sais pas si je lirai la suite, j'appréhende un peu une nouvelle lecture de ce genre. 

Ma note: 2.5/5

PS: Je suis la série et pour l'instant, j'aime beaucoup! On verra l'évolution au fil des épisodes mais ça pourrait bien être la première fois que je préfère une adaptation à l'original... Je trouve Caitriona Balfe (Claire dans la série) magnifique et son jeu d'acteur m'offre plus d'émotions que la version papier. De même que pour Jamie, là je comprends qu'on puisse avoir le béguin ^^

Extrait

"J'avais envie de vomir et la tête me tournait. Je rampai jusqu'à un taillis de jeunes chênes et m'adossai contre un tronc le temps de reprendre mes esprits. À quelque distance, je percevais un bruit confus de cris semblables à ceux que j'avais entendus et ressentis, au cœur du cromlech. Cependant, cette fois il s'agissait d'un son bien humain : le vacarme d'hommes en train de se battre. Je me tournai vers lui."

3 commentaires:

  1. Hum, j'hésite à le lire celui la ! La couverture ne m'attire pas, le résumé un peu mais sans plus, bref je ne sais pas si je le lirais un jour ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai emprunté à la bibliothèque et j'ai plutôt hâte de le lire même si la présence de détail morbide me rebute un peu...

    RépondreSupprimer
  3. Visiblement cela ne touche pas tout le monde autant que moi, tu feras peut-être partie de ceux qui adorent! ^^

    RépondreSupprimer