jeudi 19 février 2015

Night school #2

Auteur: CJ Daugherty
Editions: R
Pages: 414



Résumé

Ne faites confiance à personne...

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?


Avis

On retrouve Allie chez ses parents, en sortie avec deux de ses anciens amis. Se sentant en décalage, elle décide de rentrer chez elle mais se rend compte qu'on l'attend et prend la fuite...
Le deuxième tome commence donc par une course poursuite, du suspens, des interrogations. On retourne ensuite à Cimmeria, en pleine reconstruction après les derniers événements. 
Allie intègre enfin la Night School mais sa vie est toujours menacée et elle ne sait pas à qui faire confiance...

J'ai apprécié cette lecture mais comme pour le premier tome, ce n'est pas un coup de cœur. Je n'adhère pas à la Night School, qui n'arrive pas à me convaincre... pourquoi ce genre de formation? Quel est l'objectif? Je ne trouve pas ça très crédible. Allie, notre héroïne, est régulièrement irresponsable et frôle parfois la stupidité. Ses doutes et questionnements m'agacent et surtout, j'ai l'impression qu'elle ne se pose pas souvent les bonnes questions (du genre pourquoi sa vie est menacée par exemple?)! Autre détail mais encore une fois peu crédible: l'absence des parents. dans un tel contexte, qui laisserait sa fille seule et sans visiblement prendre de nouvelles? Mouais...

Du côté des personnages, Jo a beaucoup perdu de ma sympathie. Zoé est attendrissante dans sa singularité mais son âge? Ce n'est pas possible, un peu de sérieux.
Carter et Sylvain sont très différents mais j'apprécie nos deux personnages masculins, malgré un triangle amoureux irritant! Et surtout, quand on apprend à connaître Sylvain, on peut se demander pourquoi s'est-il comporté ainsi dans le tome 1? Ça ne colle pas franchement à sa personnalité... Bref vous l'aurez compris, plein de détails qui me titillent et m’empêchent de plonger pleinement dans cette histoire qui a pourtant ces qualités. Je comprends que cette série plaise autant et je finirai surement par lire la suite pour avoir le fin mot de l'histoire mais ce ne marche pas avec moi. Trop de défauts, un manque de crédibilité régulier et une héroïne à gifler ^^

Ma note: 3.5/5

Extrait

« Poussant un long soupir, elle se redressa et se hâta vers le hall, où elle tomba droit dans les bras de Carter. 

Ce dernier l'enlaça illico et la souleva de terre en riant aux éclats.
- J'ai entendu dire que tu étais de retour !
Sa chemise était couverte d'éclaboussures de peinture, et ses cheveux emmêlés. Même sont front était orné d'une trace blanche.
- Que veux-tu, les mauvaises nouvelles s'ébruitent toujours très vite, plaisanta Allie. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire